Azeïn

La Délicieuse (titre provisoire)

Résidences d'artiste Pour les Professionnels

Juillet 2021

  • Résidences à Archaos

CRÉATION La délicieuse
La délicieuse est un spectacle qui traite de la rupture sous plusieurs formes : naissance, rupture amoureuse, rupture de l’intégrité mentale et accident.
Un spectacle qui parle de la résilience, de cette force incroyable qui réside en chacun de nous et nous permet de traverser les difficultés de la vie. Un spectacle drôle et touchant qui raconte avec beaucoup d’humour le chemin de transformation après un traumatisme.
Une ode à la vie et à l’humanité

La délicieuse est un spectacle en cinq actes.
Durant cette période de résidence d'écriture, seront travaillés "Acte 1 Fusion" et "Acte 4 Fraktur" avec des artistes qui se prêtent au jeu de la recherche.
"Je remercie Agnès Pétreau, Vanessa Pahud et Elsa Ferret pour leur investissement dans cette démarche artistique-scientifique." Audrey Louwet.

Distribution
Auteure - metteure en scène : Audrey Louwet
Interprètes : casting en cours (1 comédienne, 1 trapèziste porteuse, 1 porteur en main-à-main, 1 voltigeuse, 1 acrobate)
Collaboration artistique : Valérie Bral
Créateur lumière : Simon Louwet

La compagnie
Diplômée du Centre National des Arts du Cirque, Audrey Louwet cofonde la compagnie Azeïn en 2010 avec Sam Hannes. Depuis 2014, elle porte les orientations artistiques de la compagnie à partir d’un langage acrobatique à la croisée du cirque, du théâtre, de la danse et de la musique, en explorant les multiples possibilités de la voltige en duo. Sa démarche d'auteure est axée sur les différentes écritures du cirque contemporain.
Pour le premier spectacle "La Vie tendre et cruelle des animaux sauvages", elle a imaginé un agrès original “Le Carré” : un cadre aérien à quatre directions qui permet d’élargir les possibilités de voltige.
Pour "Cave Canem" elle a initié un travail de portés aériens sur baudriers pour créer un univers où les corps évoluent en apesanteur. Afin de poursuivre sa recherche sur l’éphémère et le rapport à l’immédiat, elle a développé un travail de “complicité canine” où la prouesse de dressage est détournée pour aborder le lien avec l’animal d’une manière sensible et clownesque.
Pour "Lily Water", pièce de cirque d’après « L’écume des jours » de Boris Vian, dont elle est metteure en scène, elle a cherché son inspiration du côté de la littérature.
Pour "K.I.S.S", le point de départ du spectacle est la musique rock des années 60 à 80 et comment elle peut influencer le vocabulaire acrobatique.
Depuis ses débuts, la compagnie est suivie en coproduction, en diffusion et en conseils par le Théâtre du Bois de l’Aune Aix-en-Provence et Archaos Pôle National Cirque Marseille. Elle est soutenue par les collectivités de sa région d’implantation ainsi que par Arsud, Agence régionale des arts du spectacle et de la culture en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Autour de ces partenaires de première proximité, plusieurs opérateurs de référence dans la discipline circassienne sont également mobilisés.