Libertivore

Marguerite (titre provisoire)

Résidences d'artiste Pour les Professionnels

Juillet 2021

  • Résidences à Archaos

CRÉATION Marguerite
Pour cette création, la compagnie s'intéresse à nos tentatives d’aimer et d’être aimé à travers les multiples rituels de séduction que nous inspire la nature ou les codes sociétaux de notre monde moderne, navigant de la parade nuptiale des animaux, des fleurs et des humains, à la sérénade ou le poème, et toutes autres savantes et parfois extravagantes stratégies pour arriver à être vu, accepté et surtout désiré.
Elle aborde la maladresse des corps et des esprits vis-à-vis de ce sentiment amoureux, ainsi que toute la palette dont il peut se parer : l’amour fusionnel, charnel, la perte de l’être aimé, l’amitié, l’amour fraternel ou familial, l’amour de soi, sans oublier bien évidemment notre désir inavouable d’être aimé du public.
Elle se questionne également sur la notion du féminin et du masculin en se donnant la possibilité de dissocier le féminin de la femme et le masculin de l’homme, ou pas. Sans juger ni l’un ni l’autre mais en prenant un malin plaisir à brouiller les pistes, à tromper le regard et l’esprit, proposer de multiples métamorphoses.
Ce spectacle sera interprété par huit artistes. La scénographie sera composée de quatre cordes lisses et quatre mâts chinois, forêt de lignes verticales parfaitement semblables au premier abord mais qui ont une densité, une souplesse, une âme, bien différentes. Deux disciplines de cirque qui relient le ciel à la terre, l’espace aérien et le sol. L’une rigide et nécessitant au corps de s’adapter et l’autre souple et fluctuante, qui s’adapte et se façonne autour du corps. Libertivore s’amusera à tordre cette binarité, pour se perdre dans les méandres de la tentative d’aimer et d’être aimé. Prendre le risque aussi d’être abandonné, perdu, vivant.

Distribution
Auteure, circographe
Interprètes : Antonin Bailles, Joana Niccioli - en cours
Scénographie : Fanny Soriano
Assistante à la chorégraphie : Noémie Deumié
Lumière : en cours
Musique : Grégory Cosenza
Régisseur général et plateau : Vincent Van Tilbeurgh
Collaboration chorégraphique : Mathilde Monfreux

Aides, soutiens, coproductions
Production Cie Libertivore
Cproduction : Archaos - Pôle national cirque - Marseille / Théâtre Jean Lurçat Scène nationale d'Aubusson / Scènes & Cinés - Scène conventionnée d'intérêt national Art en Territoire / Théâtre Durance - Scène conventionnée d'intérêt national Art et Création - Pôle de développement culturel / En cours
Soutiens : Aide à l'exploitation de la Région SUD / Aide au fonctionnement de la Ville de Marseille et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône / En cours

La compagnie
La compagnie Libertivore a été créée en 2005 par Fanny Soriano (danseuse, acrobate aérienne) et Jules Beckman (musicien, performeur multidisciplinaire). Ensemble, ils créent le spectacle Libertivore (Jeunes Talents Cirque 2007). Par la suite, Fanny Soriano prend seule les rennes de la compagnie Libertivore et développe un travail corporel mêlant cirque et danse, agrémenté de recherches sur la matière organique. Son cirque, d’essence métaphysique, vise à explorer les relations entre la Nature et la Nature Humaine : autour d’un corps matière, malléable et métamorphosable, le langage acrobatique de Libertivore sonde la place de l’homme dans un biotope (sur)naturel.
S’inspirant des respirations de la nature, dont elle tire agrès, scénographies et accessoires, la chorégraphe cherche à mettre en valeur les vertus d’une simplicité parfois indécelable, méconnue ou mésestimée.
« Éther » est sa quatrième création au plateau inaugurant un nouveau cycle de spectacles autour des relations humaines, après le triptyque consacré à la nature, composé de « Hêtre » créé en 2015, le duo « Phasmes » en 2017 puis « Fractales », pièce pour 5 acrobates en 2019.